L'histoire

Je m'appelle Claire Batardière, diplômée de la prestigieuse école Duperré en 2003, mes recherches s'orientaient autour de mots clés tels que « ludique », « personnel », « la surprise », « l'humour ». Ces thèmes sont toujours aujourd'hui les fils conducteurs de mes créations, ils m'amènent à explorer des jeux de transformations, de constructions, de pliages .
Après plusieurs expériences professionnelles auprès de Christian Lacroix et dans l'agence de style Peclers, Je décide en 2004 d'approfondir les idées développées pour mon projet de fin d'études et de créer la marque "Deux filles en fil" avec la complicité de mon amie d'enfance, puis de ma belle-soeur.
Après avoir été distribuée par 150 boutiques dans le monde entier, en 2014 je décide de changer d'échelle et je m'offre une seconde peau en ne gardant que quelques lettres, pour devenir la marque FFIL.
Cela fait maintenant 4 ans que j'ai décidé de redevenir artisan indépendant pour être au plus près de mes valeurs .
Et depuis un an j'ai le plaisir de pouvoir accueillir et de créer dans ma propre boutique/atelier.

L'idée de départ

Originaire du Maine et Loire, région connue pour la maroquinerie et la chaussure, a été fortement sinistrée il y a 15 ans par les fermetures et délocalisations d'usines. C'est pourquoi lorsque que nous avons créé la marque Deux filles en fil nous avons choisi de soutenir la richesse de ce savoir-faire . L’idée était donc de réfléchir à des accessoires qui réduiraient le cout de la main d’oeuvre, mais qui continuerait d'alimenté l'activité de ces usines.
De plus ces fermetures d'entreprises avaient laissés beaucoup d'excédents de matière première.

L'évidence était donc là : Récupérer la matière première disponible sur place pour faire travailler les gens sur place!

Et voilà comment le sac à plat est né !

Pourquoi choisir du cuir surcyclé


Les industries du cuir réalisent toujours aujourd'hui énormément d’excédents ( peaux d'échantillons, une couleur qui n’a pas marché ….) Bref ! pourquoi produire alors que l’on a tout sous la main.

Les avantages en plus :
  • Accéder à une matière noble et durable qui a prouvé sa longévité depuis la nuit des temps. De plus un cuir qui vieilli s’embellit de jour en jour.
  • Les cuir surcyclés sont déjà teintés, leur couleur et leur texture contribuent à donner un caractère singulier à toutes mes créations.
  • La quantité limitée surcyclée contraint la production à de la petites séries.

Comment se passe la production aujourd'hui


Tout est réalisé localement et à proximité , je découpe soigneusement mes modèles dans mon atelier de coupe puis je les dépose (avec mon biporteur) dans un centre d'aide au travail situé à 3km de mon atelier pour la réalisation de la couture et la pose de boutons pressions et ensuite je les finalise dans ma boutique-atelier.

"Ce que j’aime le plus dans ma boutique-atelier, c'est de pouvoir personnaliser votre sac directement avec vous"

Newsletter

Pour en savoir plusc sur les coulisses de la marque, inscrivez-vous à la newsletter et recevez -5% sur votre première commande !

Astuces

une-bandouliere-qui-glisse

Une bandoulière qui glisse.

Faire un noeud a la bandoulière pour évité qu'elle coulisse.
un-telephone-toujours-accessible

Un téléphone toujours accessible.

Dans les petits sacs utiliser l'espace entre les deux rivets derrière la poche pour ranger votre téléphone portable.
emmener-son-sac-en-voyage

Emmener son sac en voyage.

Roulez votre sac sur l’envers et glissez-le dans votre valise. Il prendra moins de place et ne sera pas déformé.
holster

Holster

Portez votre sac en holster (sur les deux épaules) pour l'avoir devant soi tout en répartissant le poids sur les deux épaules.

Un sac à main à vélo.

Portez votre sac sur le dos en glissant vos bras dans chaque bandoulière. Il se placera ainsi sur votre dos et ne risquera pas de glisser.
pochette-ceinture

Pochette + ceinture

Quand vous n’utilisez pas votre pochette ceinture, utilisez sa ceinture sur vos pantalons et sa pochette dans un plus grand sac !